UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poisson-lune

4360_kandinsky1.jpg
 
Pour L.
 
J'ai peint le ciel toute la nuit :
c'était comme un
grand poisson doux
couleur d'ambre et de prune,
en suspens au-dessus des lunes,
et la ville au-dessous ;
et toi tu y étais Ondine
comme un oiseau dans la nue.
 
 
Ah mais comme tu ondulais !
ah mais comme on y était bien
dans notre ciel sur les toits peints
à l'aquarelle on le devine
par le temps suspendu !
 
 
Nous ne parlions de rien
que de toi et de moi
et de moi et de toi ;
et la lumière te venait de là,
et j'irradiais à travers nous.
 
 
Nos voix se répondaient
dans le silence de l’eau nue -
Dieu même n’en revenait pas !
 
 
Toute la nuit toute la nuit
ce fut notre première fois...
 
(Peinture. Vassily Kandinksy)

Écrire un commentaire

Optionnel