UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les States au scanner du roman | Page d'accueil | Le grand pardon »

03/02/2017

Ceux qui cartonnent

Jeunauteur.jpg

Celui qui observe le phénomène avec attention / Celle qui pense qu'elle va se faire Joël Dicker vite fait / Ceux qui essaient d'imaginer Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski au Salon du Livre et se demandent s'il ne ferait pas tache / Celui qui va exiger de ses collaborateurs de lire le livre-qui-gagne / Celle qui se demande si Joël Dicker s'est inspiré de sa mère pour faire le portrait de celle de son héros ou s'il a tout inventé avec son imagination personnelle / Ceux qui se trompés de file et se sont retrouvés devant Cuneo alors qu'ils visaient Arditi / Celui qui collectionne les autographes d'écrivains à partir de 100.000 exemplaires / Celle qui présente son fils Arthur à Joël Dicker en espérant qu'il le soutienne au concours de poésie de l'Académie de Lutèce pour son recueil Illuminations où il parle lui aussi de la nature humaine et tout ça / Ceux qui ont calculé qu'avec la thune qu'il s'est faite Dicker va pouvoir se payer un jet privé avec plumard King Size et dildos assortis / Celle qui prétend que la littérature qui cartonne ne peut être que de carton / Ceux qui n'allaient jusque-là qu'au Salon de l'Auto / Ceux qui affirment que Dicker est le Federer du roman et inversement / Celle qui a rêvé qu'elle faisait un threesome avec Rodgère et Joël et s'est retrouvée dans les bras de Gilbert le perdant / Ceux qui demandent à la Cheffe de projet de la division marketing de l'Office fédéral de la culture de privilégier ceux qui font pisser le dinar / Celui qui se félicite d'avoir un nouvel objet d'observation du crétinisme pavlovien en matière de stimulation/simulation culturelle / Celle qui crache dans la soupe et la boit jusqu'à la lie devant la caméra / Ceux qui sont déjà sur le départ loin des files et des foules mais attention à l'Accident sur l'Autoroute du Sud / Celui qui tire la gueule à son édition du Panier où il propose son recueil de sentences intitulé Que du bonheur / Celle qui prétend que Quentin Mouron lui a proposé un fist mais elle exagère toujours un peu / Ceux qui te traitent de snob au motif que tu les évite / Celui qui lit entre les lignes du Temps retrouvé que Proust aussi sentait qu'il allait cartonner grave à titre posthume / Celle qui demande carrément à JMO de lui faire l'amour nègre / Ceux qui ramassent les capotes non usagées après l'orgie littéraire, etc.


Image: Philip Seelen.

17:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Celui qui observe un temps de silence | Celle qui pense que la vie est comme une bouteille | Ceux qui essaient d'imaginer le paradis des albatros | Celui qui va exiger un semblant de fidélité | Celle qui se demande si l'ineffable n'est pas en peau de grenouille | Ceux qui se trompés de convoi et se sont retrouvés dans le carré des suppliciés | Celui qui collectionne les Bob Morane des éditions Marabout | Celle qui présente le mérite d'exister | Ceux qui ont calculé qu'ils ont le temps de redescendre, et de prendre l'autobus | Celle qui prétend que le Saint-Esprit est forcément réparti de manière homogène | Ceux qui n'allaient jusque-là qu'au Salon du Pot de Chambre | Ceux qui affirment que c’est le propre de l’agilité que de savoir s’adapter à la situation dans le but de ne jamais perdre de vue la transcendance | Celle qui a rêvé que le vent emportait sa raison | Ceux qui demandent la permission de s'abstenir | Celui qui se félicite d'avoir fait l'acquisition d'une authentique estampe japonaise | Celle qui revouvelle la recette de Panoramix | Ceux qui sont déjà sur la ligne de touche | Celui qui tire sa révérence au nouveau roi de Hollande | Celle qui prétend que chaque vérité particulière se soumettra à une vérité plus vaste, qui est harmonie du corps et de l’esprit, de sorte que si le oui a été prononcé, il pourra très bien laisser la place au non | Ceux qui te traitent de (j'ose pas l'écrire) | Celui qui lit entre les lignes des billets de banque | Celle qui demande carrément un exemplaire à titre d'hommage de l'auteur | Ceux qui ramassent les emballages de friandises à cause des blagues et des devinettes qui sont imprimées à l'intérieur, et tous les autres...

Écrit par : Cochonfucius | 03/05/2013

Ah ça c'est un peu fort: j'ai failli me payer l'Ombre jaune tout à l'heure dans une bouquinerie où se débitent les Bob Morane en paquets de cinq... J'y retourne fissa !

Écrit par : JLK | 03/05/2013

Les commentaires sont fermés.