UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La beauté au vol | Page d'accueil | Frigida »

15/02/2017

Frusques

Panopticon177.jpg
... Ca je te dis pas: c'est le type le plus frustre que j'aie jamais rencontré... hein ? On dit quoi ? On dit pas frustre ? On dit fruste ? Pourtant on dit pas ruste: on dit rustre, et c'est ça qu'il était, Vincent, c'était le rustre absolu, tu peux pas savoir ce qu'il m'en a fait voir, mais ça fait rien, maintenant qu'il est plus là je l'aime encore, frustre ou fruste, mon rustre, et je garde ses frusques...

Image: Philip Seelen

19:48 Publié dans Livre, Panopticon | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : panopticon

Commentaires

...le lustre !

Écrit par : soulef | 27/10/2008

Les frusques bourrées de rustines du rustre fruste que je me garde. Non mais faudrait voir de pas chercher à me le prendre.

Écrit par : michèle pambrun | 28/10/2008

T'en fais pas Marinette on va pas de les chouraver, tes sonnettes.

Écrit par : JLK | 28/10/2008

Les commentaires sont fermés.