UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comme une attente

243517383_10227598472134240_3806165283099276029_n.jpg
Lorsque , enfant, le jour t’attendait,
immobile là-haut
au-dessus de le nuit des villes,
tu lui disais : patience,
laisse-moi rêver qui tu es,
reste là dans l’espace,
laisse-moi te donner un nom,
accorde-moi la grâce
de me surprendre au vol
de ce temps qui s’efface…
 
Une voix déjà te parlait
de ce ton insistant
qu’ont les voix bientôt oubliées
des sommeils de l’enfance,
mais, longtemps après l’innoccence,
ne cessant de parler,
de juger, de légiférer
de s’opposer au temps qui passe,
puis s’accordant au silence…
 
Sur vos lèvres éteintes
les noms se seront effacés
quand la voix, dans le temps,
la voix de l’obscure confiance
vous reviendra : patience…
 
Peinture JLK: Comme une attente. Acryl sur toile, 2020.

Commentaires

  • Magnifique ! (et le poème et la peinture)

Écrire un commentaire

Optionnel