UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le coeur vert

243517383_10227598472134240_3806165283099276029_n.jpg
 
 
Des voix se mêlent à l’orée,
la glace se dérobe
dans la nuit du temps qui vacille;
on dirait au fond de l’orbe
que des échos scintillent...
Ils invoqueront la ressource
d’avant les glaciers éperdus,
d’avant le dernier glas,
quand le temps de la force douce
n’était qu’imploration
devant l’arbre qui pousse...
Que l’enfant vous reprenne en mains,
grisailles sans coeur,
débris de résurrections ,
potences et gibets -
que l’enfant vous brise en douceur ...
 
Peinture JLK: L'enfant perdu.

Écrire un commentaire

Optionnel