UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Allègement de l'absence

272387498_10228304371221276_6711178327408062840_n.jpg
 
 
(Pour Florent et Gary)
 
Plus le jour s’avance, et son ombre,
plus je sens ma pénombre
se fondre dans l’air allégé
de la pure présence
où s’avive ton absence...
 
Le Dieu muet s’est éloigné,
et le goût de la mort
plus que jamais m’est étranger -
il n’y avait que nous,
et rien que la terre dessous...
 
Au jardin d’enfance du monde,
à la belle entreprise,
à la ronde des illusions
fécondes et aux mises
de toutes les explorations
nous aurons parié,
brûlant gaiement tous nos vaisseaux...
 
À présent il s’agit de vivre
encore un peu sans toi,
et notre foi qui nous délivre
te rapproche de moi;
enfin, juste que je te rassure:
qu’en ce monde là-bas
où toujours tout est branlebas,
avec notre smala
nous sourions dans nos masures...
 
(Peinture: Lady L. alias Lucia K.)

Écrire un commentaire

Optionnel