UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au poète éperdu

 

342513.jpg

(En mémoire de Crisinel)

 

À fleur d’eau j’entends murmurer
le soir, ici, tout seul,
sa voix comme voilée
par le temps lui faisant linceul -
sa voix désespérée.

 

Entre seize et vingt ans,
nous nous étions cherchés, là-bas,
dans les déserts ardents
où l’amour ne se connaît pas.

 

Ses mots remontent des grands fonds
de l’eau comme apaisée
au souvenir de son seul nom
de vieil enfant muet.

Écrire un commentaire

Optionnel