UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Oiseaux de papier

 
matisse-les-oiseaux.1271004702.jpeg
 
Je ne vous parle pas d'un coin
mais de tous les recoins.
L'angle mort n'est jamais loin,
mais la vue sur l'étang
s'étend à l'étoile perdue
dans la fusion des eaux
que les reflets font essaimer
sous le ciel renversé.
 
Au biseau du diamant
la parole se pulvérise
en éclats de lumière,
ou dans la nuit des réverbères
en muettes banquises.
 
L'ermite allumé parle en langue,
et le poète dort.
À la radio les haut-parleurs
remâchent le bois mort
des discours sans clairières.
 
Je vous parles d'antennes
connectées aux mobiles
dans le ciel à l'écoute
des avions bientôt éclipsés.
 
Le temps ne faisait que passer
en silencieux oiseaux
quand enfants, médusés,
nous suivions de nos yeux ses cerceaux .

Écrire un commentaire

Optionnel