UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Veilleurs à l'éveil

IMG_0347.jpeg
 
Tout est dents à la gueule ouverte
de la nuit de la ville
où rodent de méchantes gens,
et des ombres fragiles...
 
Mais c’est au bar, là-bas,
que j’attends mes alliés ailés,
là-bas à l’écart, levés,
le front clair et l’esprit léger...
 
Nous sommes enfants de la fête,
fredonne Ariel, ami
lumineux comme une comète
et son regard sourit...
 
Au jour dit, le présent accueille
les joyeux étourdis
que nous sommes en poésie,
comme l’eau qu’on recueille...

Écrire un commentaire

Optionnel