UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Young memories | Page d'accueil | Xochitl Borel réaliste poétique "latino" »

15/05/2017

Ceux qui sont déphasés

12670681_1139929366040809_5634109216478235598_n.jpg

Celui qui en vol rêve qu’une horloge le traque dans les fuseaux horaires avec un fil à couper le temps / Celle qui s'est endormie sur un nuage et en voit un autre à l’aplomb des îles de la Sonde / Ceux qui maîtrisent la situation en continuant de naviguer aux étoiles / Celui qui sent ses plaques tectoniques mentales se heurter à son corps défendant / Celle qui est restée accrochée à son livre comme à un radeau de fortune tandis que le cargo tanguait en roulant vers l’abysse repetita / Ceux qui traversent impassiblement les zones de turbulence d'ores et déjà annoncées et traduites en algorithmes selon les derniers principes édictés dans la vallée de silicone / Celui qui regarde La la land à la télé de bord qui affiche aussi A bigger crash en option / Celle qui propose un parachute doré au râleur de la First Class / Ceux qui sont à l'heure d'été même au pôle Nord / Celui qui fait de l'œil aux hôtesses de l'air que son monocle fait sourire / Celle qui a un yorkshire dans son sac à main qu'elle présente comme un vieil habitué des grandes lignes / Ceux qui retrouvent leur feuilleton sans se rappeler où ils en étaient à la fin de l'épisode marquant la rupture de Kevin l'aventurier à cicatrices et Kelly l'avocate des causes perdues / Celui qui travaille sur le concept de voyage sans déplacement / Celle qui voyage léger avec rien sous son string / Ceux qui font un grand sourire à George Clooney qui doit les reconnaître puisque lui aussi leur sourit quand ils passent devant la grande affiche du couloir d'accueil de l'aéroport de Geneva International la ville qui n’est jamais partie sans vous attendre, etc.

14:42 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Celle qui petit-déjeune au Champagne 100% pinot noir sans sucre ajouté / Celui qui estime que le conditionnel passé est un mode pour les ratés et les pleurnichards / Celui qui a la dégaine d'un guerrier spartiate des Thermopyles après le vingtième assaut perse / Celle qui apprend L'Odyssée par cœur, en grec et dans la traduction Jaccottet / Celle qui lit "La Guerre civile en France" d'un philosophe allemand mort à Londres et dont tout le monde a oublié le nom / Celui qui lit Les Vers Héroïques du Sieur Tristan Lhermite / Celle qui tous les jours en partant à son travail chantonne "La plus belle pour aller danser" (de Sylvie Vartan)...

Écrit par : Michèle | 17/05/2017

Écrire un commentaire