UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nocturne | Page d'accueil | Jouvence de Chappaz »

28/01/2017

Ceux qui prennent le temps

Pano12.jpg

Celui qui n’entend plus son cœur battre / Celle qui fait de plus en plus de détours / Ceux qui se retrouvent en clairière / Celui qui se déprend de lui-même en écoutant la prairie nocturne / Celle qui en découd avec l’horloge de la gare centrale / Ceux qui aiment l’Afrique à cause de ça / Celui qui a découvert le temps de la peinture / Celle qui n’a pas le temps d’y penser / Ceux qui le prient de suspendre son vol dans la cabine pressurisée / Celui qui a pris le temps et l’a posé Dieu sait où de sorte que son épouse Rebecca ne le trouve plus et se sent un peu perdue dans leur villa tout confort de Noland / Celle qui erre dans l’horaire / Ceux qui trouvent ce matin le temps mauvais / Celui qui a pris le temps de faire quelques garçons à sa conjointe afin d’honorer son nom et gérer l’usine / Celle qui a tout le temps de ne rien faire conformément à sa condition de bourgeoise évoluée dont le mari dans les affaires subventionne sa boutique Au Temps perdu / Ceux qui ont à peine le temps de se regarder avant et après ce qu’ils appellent Les Rapports / Celui qui a eu un Rapport vite fait avec son employée Duflon dont il a payé le tiers de la couronne mortuaire la semaine passée / Celle qui fronce le sourcil quand son mari lui dit que leur nouvelle maison sera de bon rapport / Ceux qui font en confession leur rapport rapport aux Rapports à l’Abbé Pferd qui hennit de réprobation / Celui qui constate que le champ sémantique du verbe anglo-américain to jerk a varié avec le temps / Celle qui parle de la temporalité de l’orgie dans son master sur les néo-libertins / Ceux qui tuent le temps à coup de patiences / Celui qui dit que son œuvre se situe à la crête du temps pour impressionner la poétesse végétarienne qu’il se taperait bien / Celle qui croit avoir perdu du temps en lisant La Recherche dont elle cite pourtant des scènes au Club des Femmes Lettrées / Ceux qui n’ont pas lu La Recherche mais en trouvent plus qu’il n’en faut pour le perdre / Celui qui remonte le Temps par la face sud vu qu’il s’est fait ultra chier la dernière fois dans le passage glacé de la Nord Directissime dit Le Linceul / Celle qui pense avoir tout le temps devant elle sans se douter de cela que le pneu de la roue droite de sa Toyota Fan Cruiser 4x4 à conduite assistée va crever tout à l’heure à cause d’un éclat de verre disposé là tout exprès par la Fatalité / Ceux qui ont tout perdu sauf le temps de se le rappeler en souriant / Celui qui chevauche mentalement le Temps comme son fils chevauche physiquement le Tigre / Celle qui confie à son amie Edmée que l’orgasme avec un grand O lui a toujours procuré la sensation d’échapper au temps et son amie Edmée lui dit ah ça c’est incroyable mais moi aussi chérie / Ceux qui se pressent de ne pas stresser afin de finir leur job sans se presser / Celui qui se prélasse dans l’étang / Celle qui prend le temps de lire Les Foudroyés / Ceux qui se flattent de lâcher en société des formules genre  faut laisser le temps au temps et autres clichés à la Tonton / Celui qui regarde passer son temps en ruminant / Celle qui s’attend  à un changement de temps au moment de se retirer des camions / Ceux qui tirent au flan du Temps / Celui qui t’informe par SMS que ton temps est venu à quoi tu réponds d’un texto impatient que rien ne presse / Celle qui a juste eu le temps de les mettre au monde avant de quitter ce dernier / Ceux qui retrouvent le temps de se parler et plus si affinités, etc.

Image : Philip Seelen           

 

Les commentaires sont fermés.