UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Esseulement de l'aube

 

proxy-3.php.jpeg
La solitude se fait lourde
quand tu reviens à toi,
sans personne, lanterne sourde
dans la nuit qui ne finit pas…
 
Ton ombre même s’est perdue,
que tu cherches à tâtons
dans le dédale absent des rues
où le ciel, au tréfonds
de l’impasse du temps qui passe
s’efface et se dilue…
 
Ces vers te semblent une idiotie
inutile, incongrue :
les mots balbutiés et trahis
des moments éperdus…
Le silence en dira plus long
à l’aube qui soulève
d’un doigt le rideau de plomb
sur ce monde de rêve…
 
(À La Désirade, ce 12 juillet 2022, tôt l'aube.)
 
Peinture: Louis Soutter, Seuls.

Écrire un commentaire

Optionnel