UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le manteau de Gogol

     

    68422716_10220387136095346_4882051263363022848_o.jpg

     

     

    (Élégie au feu follet)

     

    La maison hantée était là,
    sur la hauteur boisée,
    la bouche ouverte et dans le froid,
    les yeux crevés

    L’ordre qu’on nous avait donné
    de ne s’y risquer pas
    nous brûlait de curiosités
    et nous tentait d’être tentés.

    Il y avait du mystère là-haut,
    au bord du ciel;
    une voix toute en lamento
    affleurait le sommeil
    des petits dormeurs effrayés,
    d’autant plus attirés
    qu’un Manteau y apparaissait
    sans tête et sans repos -
    et c’était si doux de trembler
    de nos blancs osselets...

    Tremblant encore les yeux fermés,
    la mémoire en éveil,
    je la revois en mon sommeil,
    souriant vaguement
    au ciel désormais bétonné,
    sans âme, ou peu s’en faut
    dans ce monde au doux adagio
    des hantises profondes...

  • Hugo's drums

    images-5.jpeg

     

    Le dieu Totor du haut des cieux,
    superbe, vaticine.
    C’est le plus fringant de nos vieux
    griots d'occulte mine
    qui nous bombarde de ses mots,
    appelant mille et moult échos,
    aux douceurs d’étamine.

    L’homme qui rit est un démon
    au sourire angélique,
    un enfant noir sous les néons
    des buildings magnifiques;
    un misérable très africain,
    une diva qui fulmine,
    un bœuf musqué dans la toundra,
    un marin qui lambine
    entre les ombres équivoques ;
    un milliardaire américain
    dont Gavroche se moque ;
    un pal de cruelle mémoire,
    les interrogatoires
    très secrets de la Loubianka,
    du sang giclant aux tabloïds,
    la dégoûtante, sordide
    très inhumaine humanité
    que voici que voilà…

    À douze ans j’avalais par cœur
    tes saucisses de sang;
    aux crinières de ta splendeur
    je m’accrochais, enfant
    piaffant d’alexandrins joyeux
    dans les allées tu Temps
    martelées par le grand ramdam
    du langage oublié,
    par toi dûment ressuscité,
    à renfort de tam-tam.