UA-71569690-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« GPS | Page d'accueil | L'argus de Nabokov »

18/01/2017

Lost

 PanopticonA117.jpg

 

 

…Mais oui, Waldfried, je suis tout à fait consciente du fait que le concept de lisière est aussi décisif dans l’œuvre de Martin Heidegger que celui de clairière, et je suis prête à reprendre notre chère conversation sur l’application de ces deux intuitions à la réévaluation grecque des fondamentaux  hölderliniens, mais là, tout de suite, concrètement, bordel, on est où ?...

 

 

Image : Philip Seelen

 

 

09:27 Publié dans Panopticon | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : panopticon

Commentaires

...devant l'écran. Là, concrètement, tout de suite, devant l'écran à se tenir les côtes. Mais bordel où trouver un GPS qui nous mènerait toujours direct dans cette langue-là, dans les circonvolutions cérébrales qui produisent CETTE LANGUE-LA. Où, bordel.

Écrit par : Michèle | 25/08/2009

Chez TATI, je présume, grand mag de la parodie...

Écrit par : JLK | 25/08/2009

Les commentaires sont fermés.